ABCDéraisonnable

05 février 2010

F comme Fainéant

« Si respirer n’était pas indépendant de ma volonté, je crois que j’aurais trop la flemme de le faire.»

« Pourquoi remettre à demain ce qu’on peut faire le surlendemain ? »

Voici deux dictons qui sied fort aisément à notre sujet du jour, j’ai nommé la procrastination (ou l’art d’être une grosse flemmasse).

 

Définition d’après wikipédia :

Fainéant : qui régulièrement ne « fait rien », dort, s'adonne à une activité ludique ou de détente, ou glande, au moment de travailler.

 

Comment détecter cette pathologie chez votre enfant :

 

Point évident mais néanmoins non négligeable : LA CHAMBRE

Si celle de votre enfant est plus proche d’un cloaque nauséabond parsemé de chaussettes sales (et esseulées), ou pullule des restes de victuailles en partie consommer.

Si un microsystème prend vie dans les profondeurs abyssale de ce qu’il appelle « mon espace » (comprendre par là : « Maman, Papa, ça ne vous regarde pas »).

Si l’odeur est aussi putride que vous avez l’impression qu’un étron pachydermique trône tel le roi de la jungle au beau milieu de ses fidèles serviteurs, appelés aussi slips « peu usagés » (bah oui « encore mettable »).

Alors c’est une grosse flemmasse !

 

Autre aspect important, dérivé de la fainéantise : Le cancrisme (maladie hautement transmissible par voie d’ami) : LA SCOLARITE

Si d’après votre enfant il n’y a que trois contrôles par an (« Maman, je t’assure, c’est la réforme, toi à ton époque c’était peut être différent mais maintenant ILS ont assoupli le système éducatif »).

Mais encore s’il n’y a qu’un bulletin scolaire pour toute l’année, remis en main propre à votre enfant et plein de rectifications.

S’il vous assure que le carnet de correspondance est maintenant à signer directement par l’élève pour éveiller l’autonomie.

Si l’agenda scolaire est inexistant (oups vous avez oublié de l’acheter en début d’année), un album souvenir, des post-it ou une simple reliure garni de quelques feuilles datées.

Alors c’est une grosse flemmasse !

 

Comme tout enfant, le votre malgré sa pathologie grandi.

Ce qu’il est important de savoir c’est qu’au fil du temps qui passe cette maladie s’aggrave si vous n’avez pas su endiguer le raz de marée avant.

Adulte, d’autres inconvénients (et pas des moindres) apparaitront.

 

Sachez une chose, si le problème n’est pas enrayé tôt, la somme des conséquences sera bientôt sera bien vite hors de contrôle.

Posté par Megaph à 17:24 - - Commentaires [0]

11 janvier 2010

Z comme Zombieland

Bon et bien c'est le film que je viens de regarder ce soir avec mes coloc'...
Il faudra quand même qu'on m'explique pourquoi deux jeunes filles seulement armées d'un fusil (dont elles ont gaspillés les balles durant tout le film à tirer sur tout et n'importe quoi) ce font une escapade dans un parc d'attraction desert à la nuit tombée.
J'oublie de préciser que le parc d'attraction se trouve dans une zone inféstées de zombies affamés et qu'elles ont préalablement abandonné leurs potes mâles très armés et très courageux dans la maison de Bill Murray.
D'un point de vue complètement extérieur et ne subissant actuellement aucun stress post-rencontre zombitale je ne vois pas l'intérêt. Évidement peut être que quand tu te retrouves dans un monde ou il n'y a plus que 4 personnes humaines t'a envie de te taper un tour de manège mais ça me parait quand même douteux.
Le fait est qu'au bout du compte elles se retrouvent comme 2 godiches à chialer en haut d'un mat en attendant qu'un des 2 gars viennent les sauver pour ensuite faire de la galoche. Le film finit sur un spitch plein d'amour et de bonnes intentions du genre "tu vois peut-être que toute ma famille a été zigouillée par des zombies dégueu' qui bavent plein de sang mais c'est pas grave parce que j'ai trouvé des potes ringard et un galocheur de tout premier choix".
Enfin, rien de dramatique du coté d'hollywood (chewing-gum), le film se laisse regarder même si ça nous à donner chaud sur le canapé (outre le fait qu'il fasse environ 35°C dans l'appartement et que tous les vieux de l'immeuble soit surement dans une phase avancée de déshydratation il y'a quelques petits moments de suspens qui ont suffi à mettre en route nos glandes sudoripares (celles qui font que quelqu'un sue) de façon très exagérée).
Sur ces bonnes paroles je m'en vais de ce pas vaillant et décidé faire un dépliant pour le cours de design (tout vas bien il est 23h01 et je n'ai qu'une semaine de retard)

Bien à vous les petits loups

Posté par Megaph à 23:07 - - Commentaires [0]

B comme bienvenue

Pour ce premier article j'aurais voulu faire un coup d'éclat (pour ne pas dire un coup d'état), exécuter la valse majestueuse de l'accueil et vous voir rougir de bonheur d'enfin accéder à ce blog. Finalement -et après mure réflexion- je me contenterai de vous saluer en toute simplicité.

Alors voilà, noble visiteur d'ici ou d'ailleurs installe toi près du feu(oui là, sur la peau de bête), pose ton séant sur le sofa et jouit du bonheur que tu as de savoir lire (et d'avoir un ordinateur, et une connexion au net, en haut débit, avec sûrement le téléphone, et plein de chaînes de télévision qui ne servent à rien(Equida?) inclus dans l'abonnement, merci la XXXXXbox) pour pouvoir te délecter de ce qui va suivre.

En gros BIENVENUE!

Que trouverez-vous ici?

Un peu de tout et beaucoup de rien, je n'aspire à aucune gloire et je n'ai la prétention d'aucun talent du coup je suis autant spectatrice qu'actrice, surprise moi-même de cette initiative.Ce qui signifie que le blog grandira avec nous (oui il y'a déjà un nous, je suis d'ailleurs en train de tomber amoureuse de toi lecteur sexy).

Est ce que ce sera rigolo?

M'inspirant de grands pontes du rire tels que Louise Rennison, Pierre Desproges et autres Jean-Marie Bigard (avec qui je ne ri pas mais de qui je ri) j'espère pouvoir vous faire rire de vous autant que de moi... On est tous lamentable par moment et c'est si bon d'en reparler sous couvert de l'humour.

En bref comme hors bref on (moi) va essayer d'être spirituelle!

Et combien y'aura t-il d'articles par semaine?

Hé dites donc les zigotos, vous avez pas l'impression d'abuser là?! Je me casse la tête à faire un blog qui a l'air sympa et vous ne pensez qu’à le démonter avec des questions débiles. Ce n’est pas fairplay tout ça.

Et bien, je n'en sais fichtre rien. Je vais voir au fur et à mesure du temps.

 

Peut-on aider?

Oui, oui, oui!!!

Vous pouvez, à grands renfort de commentaires me soumettre des sujets que vous aimeriez que je traite, si certains m'inspirent ou que je me sens concernée alors vous pourrez dire que vous avez participé à une formidable aventure...

 

On peut commencer?

Let's go!!

Bien à vous les petits loups

Posté par Megaph à 19:23 - - Commentaires [0]